AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Sam 30 Mar - 22:06

Ce n'est pas que je suis méchante. Juste que vous venez de prendre un truc qui m'appartient. Okay je l'ai jeté, mais il a eut un intérêt nouveau depuis qu'il est dans vos mains.
memories, where you go
Des grosses lunettes de soleil sur le bout du nez. Une moue peu avenante. Un sac de voyage à tes pieds. Tu regardes la nuit. Malgré l’heure tardive les gens vont et viennent dans l’aéroport. Toi tu es là, jouant avec ta tasse de café qui n’a aucun goût. Le serveur est au moins charmant. Faut vraiment que tu arrêtes à choisir tes cafés à la tête des serveurs, sérieusement ! Tu aurais-dû te douter que quelque chose n’allait pas quand un client t’a bousculé en râlant en sortant du café. Café qui est tout simplement vide. Cependant ton petit cœur de guimauve n’a pas pu résister au sourire des plus adorables de ce blondinet qui vient de te servir ce café tout bonnement infect. Tu regardes cette lettre d’un œil mauvais. Elle vient d’un Baudelaire… Soit disant ton grand-frère. Tu veux bien avoir un grand frère, mais un sorcier ? PHOUA ! Tu ne sais pas trop si c’est un sorcier, après tout certains moldus ont l’extravagance d’utiliser les hiboux. Il a apprit ta disparition, il veut te retrouver, il savait que cette très chère Hedwige serait heureuse de te retrouver. Hedwige, ce nom résonne dans ta mémoire, mais tu as chassé avec un balaie la chouette effraie qui a t’a jetée des regards blessés et d’incompréhension avant de lâcher finalement l’enveloppe qu’elle tenait entre ses griffes affreuses. Beurk. Avoir une chouette pour animal de compagnie. La poste cela n’a pas été fait par les idiots ! Et puis cela met tant de personnes au chômage. Franchement, les sorciers ne pensent à rien. Pourtant tu es là, à boire un café infâme, à relire une lettre d’un frère que tu as oublié et à triturer ton billet d’avion pour partir en France. Tu lâches un soupir. Il y a une photo avec la lettre. Vous êtes tout les deux dessus, c’est toi, cela ne peut être que toi, tu te reconnais, c’est déjà cela. Vous avez l’air proche. Comment peux-tu être proche d’un sorcier ? Cela n’est pas normal. Non ce n’est pas normal, c’est même malsain. Un nouveau soupir agacé s’échappe de tes lèvres et tu te laisses aller dans ton fauteuil inconfortable.

Tes cheveux bruns restent bruns. C’est déjà cela. Parfois ils changent. Comme tout ton corps. Cela est évident, tu es victime d’une malédiction. Il faut tout d’abord retrouvez ta famille. Si famille j’ai. Ce sont tous des menteurs. Des êtres malsains. Mary ne me l’a-t-elle pas assurée ? J’aurais dû l’écouter. Tu aurais dû l’écouter. Faux. Au fond de toi tu es ravie de ne pas l’avoir écouté. Avoue le bien. Tu es idiote. Tu veux savoir, au fond de toi, tu ne peux pas t’empêcher de vouloir savoir. L’oublie te fait du mal. Tu as l’impression qu’il y a dans ton âme, ton cœur, un vide. Un vide étrange. Tu regrettes de ne pas fumer, tu aurais au moins quelque chose à faire, jeter de la bouffée au visage du vide, sourire d’un air narquois à la mère de famille qui jette un coup d’œil inquiet à l’état des lieux et écraser négligemment ta cigarette sur le comptoir simplement pour capter l’attention du serveur. Cet idiot t’a fait venir à l’intérieur de ce misérable bistrot et maintenant il ne se soucie plus de toi. Jolie demoiselle, je t’aime, je t’aime. Jolie demoiselle, soit mienne soit mienne. Cette chanson sonne dans ta tête. Un sourire un peu niais se dessine sur tes lèvres. Elle vient tu ne sais trop d’où. Puis il n’y a plus rien à faire. Tu sautes hors de ton siège. Tu attrapes ton sac. D’un geste lasse, tu gestes le prix exact à côté du café. Pas de pourboire. Manquerait plus que ça !

Tu balances ton sac sur une épaule. Bien. Il est temps pour toi d’aller prendre ton avion. Tu t’avances d’un pas lourd. Tu ne sais pas si tu as ou non envie d’y aller. Tu as peur. Tu dois l’avouer. Tu ne veux pas rentrer. Tes pas se font de plus en plus trainants. Tu es là. L’hôtesse étire ses lèvres en un sourire des plus fatigués, mal à l’aise, hésitante, elle rêve très probablement d’un bon lit moelleux. Tu regards ton billet. Un obèse grincheux te bouscule. Les obèses ne sont pas sensés d’être sympa ? Genre y a pas une règle mathématique qui dit que la gentille est le carré de la graisse d’un homme moyen de quarante ans ? Nan ? Ton billet tombe sur le sol. Tu l’as lâché. Tu le regarde et tourne les talons. Non. Rien à foutre de ce billet qu’on t’a offert. Tu n’as jamais reçu cette lettre. Tu n’auras jamais de sorcier dans ta famille. Tu es une moldue boudillou ! D’un pas décidé tu t’éloignes du billet. Pourtant tu jettes des petits coups d’œil hésitant et si… Tu soupires. Tu retournes sur tes pas. Tu t’apprêtes à récupérer ton billet et hop, une main plus vive vient de le récupérer. Tu serres les poings et le regarde avec mépris.
    « Hey ! C’est mon billet ! Je l’ai fait tomber par erreur ! Rendez le moi ! »

Il y a ton nom dessus ! Et si tu as faillit l’abandonner, cela reste le tient. Tu te retiens de te jeter dessus. Tout à coup ce billet devient la chose la plus importante qui soit à tes yeux. Comme un enfant qui trouve tout à coup un intérêt à un jouer qu’il avait délaissé simplement parce que quelqu’un d’autres s’intéresser à lui. Alors tu croises les bras pour te donner un air féroce. Le sac tombe le long de ton bras. Cela casse clairement ton effet. Et puis il y a des cheveux. Ils virent rouge. On dirait qu’ils s’enflamment. Non. Pas maintenant. BON DIEU MERDE PAS MAINTENANT ! Pourtant tu restes froide, comme si cela était normal que tes cheveux étaient en train de devenir rouge. Tout à fait normal. Tout comme il est normal que tu ais jeté un billet pour aller à Carcassonne qui est juste hors de prix. Normal, normal, normal. L’autre ne fait rien.
    « Si vous ne me le rendez pas ! Je vais arrêter de respirer jusqu’à ce que vous me le donniez et vous aurez ma mort sur votre conscience ! Vous serez arrêté ! »

Tu prends une grande goulée d’air et tu t’arrêtes de respirer. Tu es forte à ce petit jeu. Trop même. Tu as tendance à tomber dans les pommes par la suite. Pouf ! Les gens te regardent ahuries et font tout ce que tu désires après. Ils ne voudraient pas avoir un meurtre sur la conscience après tout…
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Jeu 11 Avr - 7:39

✖ Magic Hairs ✖



« Nous oublions souvent de sentir la magie du moment présent et pourtant, c'est elle qui bâtit le scénario de notre vie. »


Un bruit régulier de chaussure martelant le sol carrelé, un pas souple et gracieux, des pieds chaussés de sandales à talons aiguilles vertigineux, des jambes pâles et interminables, galbées. Les regards se haussent et rencontrent le début d’une robe en dentelle immaculée, ils remontent encore et toujours vers cette poitrine, ce cou, ces lèvres douces et rosées, ce petit nez mutin et ce regard clair. Son visage angélique était maintenant connu de tous. La vampire au nom d’ange qui défilait lors des défilés de mode. Aujourd’hui, ou plutôt cette nuit, elle avait un rendez-vous avec une agence française d’où sa présence dans cet aéroport. Et malgré toute sa discrétion sur son voyage, les photographes étaient présents, les flashs des appareils ne cessaient de la tourmenter et l’idée de leur arracher la tête lui traversa l’esprit.

Mais il fallait se retenir. Pas de scandale. La révélation avait fait d’eux des alliés des sans pouvoir pour combattre les sorciers. La ligue … d’un côté, Evangeline regrettait d’avoir intégré cette organisation, mais c’était aussi un moyen de se protéger et de protéger les autres. Merida, Desmond, Aryana … Un sourire étire ses lèvres rien que de penser à eux et aux bons moments qu’ils avaient partagé. L’éternité avait ses bons côtés, les bonnes choses ne s’arrêtaient jamais réellement. Il y avait toujours quelque chose à faire et à découvrir. « Mademoiselle McFearsten, S’il vous plait. » Un soupir franchit les lèvres de la jeune femme – plus très jeune en réalité. Ce pauvre journaliste courait derrière elle comme un damné, trainant son cameraman et tendant un micro poilu dans sa direction. Elle avait fait une interview deux jours auparavant, n’était-ce pas suffisant ? « S’il vous plait, juste quelques mots. » Ses pieds cessent leur avancée et laissent le pauvre poursuiveur la rattraper. Pauvre, oui, c’était le mot le plus approprié en voyant l’état de ses vêtements et surtout son air jeune. Il devait certainement tout juste de commencer dans le métier … un monde impitoyable et Angel se résigna alors à lui accorder quelques mots sur les raisons de son voyage. Un scoup pour lui qui lui permettrait une petite augmentation, et en voyant son air ravi à la fin de l’interview, Eva ne put que sourire à son tour tout en reprenant sa route.

Cela n’avait duré que quelques minutes et elle était loin d’être en retard. Par contre la personne qui venait de perdre ce billet allait surement l’être. La voilà qui coure dans sa direction et Angel par politesse la ramasse à sa place, d’un geste vif et rapide semblable aux vampires. Bien trop rapide pour elle et qui fut certainement la raison de son énervement. « Hey, c’est mon billet ! Je l’ai fait tomber par erreur ! Rendez le moi ! » Le mépris de son regard la laissa surprise, ce n’était pas dans son intention de lui voler ce billet. La gamine tente de se donner un air féroce, une tentative vouée à l’échec, surtout devant un vampire de plus de quatre siècles. Ce n’était pas un petit minois comme le sien qui allait l’effrayer. Cependant, autre chose attira son regard. Est-ce que ses cheveux étaient en train de changer de couleur ? Son regard se durcit et des veines apparaissent près de ses yeux, signe que son état de vampire refaisait surface. Son petit manège ne l’amusait pas, au contraire, ce n’était qu’une foutu sorcière. Evangeline sentait la menace planer au-dessus de sa tête telle une épée de Damoclès. Un grognement profond émane de sa gorge tandis que sa main se resserre autour de son visage, écrasant ses joues gonflées par le manque de respiration. « Tu ne serais pas la première sorcière que je tue. » Oui, elle aussi elle pouvait se la jouer menaçante, surtout que sous l’effet de la peur et de la colère, ses canines proéminentes étaient désormais bien visibles.

Et puis, les veines disparaissent soudainement, ses canines aussi, ne laissant que ce visage angélique un peu troublé et dont le regard clair resté teinté de mélancolie. Une sorcière n’aurait jamais eu le cran d’affronter un vampire de la sorte, surtout depuis que ligue et confrérie s’affrontaient. C’était une sorcière, Eva en était sûre, mais quelque chose chez elle semblait … étrange. Ses doigts glacés lâchent la morveuse, l’impertinente et sa main qui tenait le billet le laisse finalement tomber à ses pieds. « Et dire que je pensais te le ramasser par pure gentillesse et courtoisie … tu peux le ramasser toi-même maintenant. » Eva a de la chance que les photographes soient parties, tout comme cette fille. Si des moldus s’étaient aperçus qu’une sorcière se baladait tranquillement dans leurs structures … Elle avait de la chance, beaucoup de chance.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Mar 23 Avr - 17:56

Une femme ne peut qu’haïr une autre femme à partir de ce moment où elle la considère plus jolie qu’elle. Conséquence de la soumission aux hommes et de l’art de ces contes de fée où être la plus belle est une condition sine que non pour trouver ce que toutes les femmes semble vouloir : un prince charmant. Mêmes si à notre époque le prince charmant est plus un type pas trop laid, baisable et qui n’est pas chômeur. L’instinct de survie pousse donc à ha ïr proportionnellement à la beauté supérieur d’une femme. Du premier coup d’œil elle a vue en cette blonde une vampire. Incarnation parfaite de la Barbie avec des formes humaines et normales toutefois, Ruby ne pouvait que la détester. Elle-même est petite, brune, des yeux buns banals, pas des seins très gros (bien qu’ils aient eut cette étrange tendance à grossir anormalement depuis peu de temps), loin d’être un laideron, mais loin d’être un mannequin qui pourrait poser devant les photos, faire des sourires de poufiasse et n’avoir aucune raison d’être jalouse. Cependant de jolie poupée barbie, voilà qu’une harpie apparait, ou plutôt une vampire. Elle reprend sa respiration, non pas parce qu’elle est OH MON DIEU UNE VAMPIRE, mais pour ce qu’elle vient de l’insulter. Les vampires ne lui font pas peur, ils n’ont pas le droit de tuer les moldus, c’est une crime contre nature et contre la loi. Et bien qu’il existe des criminels dans n’importe quelle race, jamais elle n’oserait lui faire du mal, ici, devant tout le monde. Sauf qu’il y a cette insulte. Sorcière. Cela a l’effet d’un coup de poignard dans le corps. Finalement elle lâche avec mépris le billet par terre et d’un geste vif Ruby le récupère avec tout la fierté qu’elle peut avoir.
    « - Salope. »

Elle remonte les lunettes sur le bout de son nez et jette à travers les verres sombres un regard noir à faire tétaniser la Méduse en personne. Ce n’est pas parce qu’elle pensait avoir un jolie minois après mainte opération chirurgical qu’elle pensait pouvoir avoir le droit de considérer les gens de cette manière. A vrai dire ce n’est pas le fait qu’elle est jeté son billet par terre de cette manière, soit disant pour le rendre. (A vrai dire Ruby reste encore persuadé que cette pouf blonde allait l’embarquait, la gentillesse, la politesse et toutes vertus qui puissent exister sur cette terre, elle ne peut pas les posséder. Donc elle ne pouvait que l’embarquer. D’ailleurs son véritable visage venait de se révéler il y a quelque seconde à peine. Ce qui est la preuve par a plus b.) Non, c’était ce terme, sorcière. Les gens ont tendance à l’utiliser à tord et travers depuis quelques moments pour l’insulter. Les gens sont cons et la blondasse qui est devant elle ne fait pas exception. Il faut bien l’avouer.
    « - Petit conseil, achète toi des lunettes, car je ne vois nulle part de sorcière. Je sais bien que ton cerveau est bien trop atrophié pour pouvoir lire, mais elles te seront utiles pour pouvoir reconnaitre à qui tu parles. »

Rien de mieux que de telles paroles pour envenimer la situation. Malheureusement pour elle, Ruby est loin de garder sa langue dans sa poche. Fière de ses paroles et considérant qu’elle a fait ce qu’elle devait faire, elle tourne les talons et plante là l’autre blonde. Ah quoi bon la continuer ? Elle a dit ce qu’elle pensait, maintenant elle doit prendre son avion. Où est-ce qu’elle doit s’enregistrer déjà ? Elle aurait dû demander à Mary de l’accompagner, c’est évident. Cependant la jeune femme fait la gueule a refuser de venir sous prétexte que sa famille (si les gens qui l’ont contactée sont vraiment sa famille), ne sont que des tarés adorateur de magie. Dommage, elles auraient pu à elles deux passer le temps du voyage à critiquer la blonde qu’elles auraient rencontrés ensemble en lui trouvant tout les défauts du monde et lui inventant une vie des plus minable. Bref, quelque chose de vraiment cool. Sauf que Mary n’est pas là et que Ruby qui était partie dignement reste plantée là cherchant dans quelle direction elle doit aller maudissant ses fichus aéroport qui sont loin d’être explicite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Mar 18 Juin - 16:49

..


Dernière édition par Evangeline McFearsten le Mer 26 Juin - 19:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Jeu 20 Juin - 13:06

S’il y a bien une chose que Ruby déteste, ce sont ces femmes qui se pensent supérieur, qui sont persuadées d’être plus belle que leurs pairs (et malheureusement c’est souvent le cas) et qui aiment le faire sentir aux pauvres inconnus qui sont asse banals au fond comme elle. La blonde réunit toutes ces charmantes qualités, mais ce que Ruby hait encore plus c’est quand elle a raison. Alors elle se retourna, furieuse d’être face à cette idiote qui n’était pas si idiote que cela et la gratifia d’un sourire sombre.
« - L’avion ne va pas partir de suite. Est-ce que je dois vous faire part de mon emplois du temps à la seconde prêt ou bien ais-je le droit d’avoir une vie privé. »
Sur ces bons mots, elle s’en va. Tournant les talons de nouveau et partie elle ne sait trop où. Dans les hauts parleurs, elle entend une voix monotone et aux accents parfaits annoncer qu’il était temps d’embarquer dans son vol. Bien entendu. Du bout des lèvres un lâche un soupir et part se cacher derrière une boutique. Hors de question de lui montrer qu’elle a raison. Lentement, elle commence le décompte à partir de dix. Huit. Sept. Six. Cinq. Quatre. Trois. Deux. Un. Bien plus qu’à espérer que la blondinette ait embarqué ou du moins qu’elle soit partit. Cachant d’une main son visage, elle baisse la tête et file en direction de l’embarquement. Elle ne veut pas la voir et la laisser dire qu’elle a raison. Hors de question.
« -Votre billet s’il vous plait mademoiselle. »
La jeune femme blonde tend son billet. Partir pour la France se révèle être une mauvaise idée. Surtout suite à une simple lettre venant très probablement d’inconnus. L’hôtesse de l’air l’observe et l’invite à rentrer dans l’avion. Remontant son sac sur son épaule, elle embarque dans la machine en tôle volante. Elle serre les dents, l’idée de monter dans cette machine volante ne la rassure pas vraiment. Au moins elle n’aura plus à supporter la blonde bien trop intelligente et bien trop sexy. Ce n’est pas possible d’être intelligente et belle comme cela. Inhumain même. Une seconde hôtesse de l’air lui demande son billet pour lui indiquer sa place. Trois heures de voyage. Yhea. Elle aurait dû prendre un billet pour Paris et non Carcassonne. Cela aurait été bien plus rapide. D’un pas tanguant, elle avança dans l’avion à la recherche de sa place. Normalement elle est contre un hublot.

Oh non. Oh non ce n’est pas possible. La blonde. Elle est là. Juste sur la place d’à côté. Lui bloquant bien entendu le passage. Ce n’est pas drôle sinon. La jeune femme se racla la gorge pour essayer d’attirer son attention.
« - Désolée, je suis à place d’à côté et vous ne me laissez pas vraiment la place pour passer. Je suis mince, mais pas anorexique encore. »
Pas le meilleur moyen pour rentrer dans les grâces de sa compagne de voyage forcée. Suffit de penser aux somnifères qu’elle a laissé sur sa table de nuit. Oui, ils ont malheureusement étaient oubliés. Ou peut être retiré de son sac par Mary. Elle en serait bien capable. Elle aurait pu se shooter, dormir dans tout le voyage et ne pas à avoir supporter les jacasseries agaçantes et inconvenantes de cette demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Mer 26 Juin - 19:28

J'aime pas les sorciers, ils me font peur. Je n'avais rien contre eux. Ils ont commencé, c'est leur faute. Mais ils ne sont pas tous pareil, n'est-ce pas ?
Together, in a little box


Avec un soupir de satisfaction, Evangeline s’assoit dans le fauteuil qui lui été réservé, près de l’allée centrale, laissant à côté d’elle une place vide contre le hublot. Tant mieux. Regarder le vide défiler sous ses yeux n’était pas une chose très rassurante. L’homme n’est pas fait pour voler. En son temps, c’était une idée bien saugrenue que de penser cela, digne des fous. Malgré tout, aucune peur dans son regard clair, aucun tremblement dans ses mains blanchâtres. Ses pensées s’orientent une nouvelle fois vers cette jeune fille étrange aux cheveux changeants. Jamais elle n’avait vu pareille chose. Il faut avouer que son expérience parmi les sorciers était quasi inexistante. Mais elle n’en était pas une, tout du moins, elle essayait de le faire croire.

Un raclement de gorge la sort de ses pensées, et avant même que sa tête ne se tourne vers l’importun, elle reconnait son parfum. Tout juste rencontrée et cette odeur lui reste en tête. Un don de vampire que de se souvenir du parfum des autres. Inattendu, pétillant et troublant. Trois caractères qui semblaient aller à merveille à cette jeune femme. D’un sourire un peu provocant, elle rentre ses jambes pour lui libérer le passage. « Je ne te le souhaite pas. Voir tes os ne serait pas très … appétissant. » Elle joue avec les mots tout en gardant ce regard un peu sombre et agaçant. Elle a ce petit sourire irritant au coin des lèvres qui s’atténue lorsqu’elle repose sa tête sur l’appui-tête, fermant un instant les yeux. L’avion allait bientôt décoller d’après les discussions entre pilotes et hôtesses. Bien avant que le signal retentisse, Eva attache sa ceinture. « Trop tard pour faire demi-tour. ». Les hôtesses arrivent enfin et demandent aux passagers d’attacher leurs ceintures. Quelques minutes plus tard, l’avion flottait dans les airs et les emportait vers la France.

Avec un soupir d’aise, Angel se détache et enlève par la même occasion ses hautes chaussures à talons, des louboutins, évidemment. L’odeur entêtante de sa voisine l’empêchait de penser correctement, c’était un équilibre imprévu et surprenant à la fois, une constellation de senteurs où le jasmin et l’iris semblent prédominer, accentués par l’intensité mystérieuse du Musc blanc. « Étonnant … » souffle-t-elle plus pour elle-même qu’autre chose. Le voyage promettait d’être plus intéressant que prévu. « Pourquoi tu n’aimes pas les sorciers ? » Sa question était soudaine et son regard perçant ne la quittait pas, cherchant à plonger au fin fond de ses prunelles pour y découvrir la vérité. Elle avait cette intuition que c’était une sorcière. Les gens ne changent pas de couleurs de cheveux d’une seconde à l’autre, cela se saurait …


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Sam 29 Juin - 18:04

Le tutoiement est une tare asse agaçante. Blablabla et que je te tutoie et que je te parle vulgairement. N'y a-t-il rien de plus agaçant que ce genre de personnage ? Ils sont tout à fait grossier et vous impose une proximité dont vous vous passerai grandement. D'une main qui dénonçait son agacement, Ruby se mit à fouiller sa pochette à la recherche de quelque chose qui pourrait faire en sorte qu'elle n'est pas à faire la conversation à cette miss blonde je suis parfaite, je suis trop sexy et je suis trop une teigne. Elle n'a le droit qu'à une brochure qui lui explique comment réagir en cas de risque. Rassurant et d'un intérêt atteignant les moins 250°. Oui, c'est le genre de document qui n'hésite pas à vous plonger dans les négatifs. Pourtant elle fait mine d'y trouver un intérêt au point qu'on pourrait croire que la réponse à la question de ce qu'elle peut bien foutre sur terre se trouve dans cette brochure. Cependant cela ne semble pas déranger la jeune femme blonde qui ose poser une question tout à fait inconvenante. Il y a deux règles avec les inconnus, la première on ne les tutoies pas. La seconde on ne parle pas de politique avec eux. Alors avec bruquerie elle baisse sa brochure, elle jette un regard agacé à cette femme qui ose l'importuner. Comme si elle venait la déranger dans un roman on ne peut plus passionnant et qu'elle allait enfin découvrir qui est l'assassin. Alors que seul des consignes de sécurités se dessinaient sous ses yeux.
« -Je vous demande pardon ? »
Oh elle a très bien saisit la question. Sa remarque est purement rhétorique. Elle n'est pas du genre à répondre à ce genre de question en temps normal. En particulier quand elles viennent des personnes tel que sa voisine de siège. Pourtant elle fait une exception. Une exception qu'elle va très probablement regretter tout au long de son voyage. La brochure lui apporte très certainement une compagnie bien plus agréable que cette... top modèle ou je ne sais trop quoi.
« -Pour répondre à votre question – que je juge tout à fait inconvenante – les sorciers sont des êtres pervers, qui ont dû copuler avec le démon pour obtenir leurs pouvoirs dont ils se servent pour annihiler les libertés de pauvres citoyens innocents et les servir en pâture à leur maître Lucifer. Maintenant si vous voulez me permettre. »
La jeune femme reprend sa brochure et se remet à la relire avec une attention toute renouvelée. Ses pensée volent et elle serait bien incapable de décrire la moindre information décrite dans cette brochure. De toute manière, en aucun cas elle ne lui sera nécessaire. Du moins elle l'espère. Elle ne désire pas que son transport devienne un cercueil volant. Les hôtesses passent entre les sièges invitant les passagers d'attacher leur ceinture. N'en pouvant plus de parcourir des yeux la brochure, elle la remet à sa place. Elle n'a plus qu'à espérer que sa compagne n'ait pas à l'agacer de ses simagrées et de ses embêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Dim 30 Juin - 9:30

J'aime pas les sorciers, ils me font peur. Je n'avais rien contre eux. Ils ont commencé, c'est leur faute. Mais ils ne sont pas tous pareil, n'est-ce pas ?
Sorry
   « Je vous demande pardon ? » Un sourire éclatant et teinté d'ironie orne les lèvres de la succube. Digne des petites princesses parvenues. La brochure entre ses mains semble indigne de son intérêt et il fallait avouer que lire les instructions en cas de danger n'avait rien de très passionnant. C'était même plutôt inquiétant. Que ne ferait-elle pas pour tenter de l'ignorer. Vraiment amusant. Question inconvenante ? C'était le but recherché, évidemment, l'avait-elle compris ? Ange aimait cela, un échange de questions bien plus divertissant, surtout après quelques siècles d’existence.

Malgré tout, sa réponse est surprenante. Perversion. Démon. Lucifer. Il est vrai que l'on décrivait les sorciers et sorcières de la sorte ... en son temps. Mais n'était-ce pas aussi la description d'un vampire, créature envoyée par le diable pour semer le chaos sur la Terre ? Les origines étaient plus, autant pour les créatures surnaturelles que pour les humains, sorciers ou non. La réflexion de l’impertinente la laisse pensive, son esprit s'égare dans les tréfonds de ses souvenirs, de son idéologie, de ses propres opinions. Oui, elle était dans la ligue. Mais pourquoi ? Parce que des sorciers l'avaient attaquée. Elle s'est défendue. Elle les a tués. Elle est entrée dans la ligue pour trouver un soutien, une protection. Mais elle n’adhère pas totalement à leurs idées pour autant. Par exemple, il y a Sanders. Ce sorcier qu'elle apprécie réellement. Il n'est pas un danger pour elle, alors pourquoi le mettre dans le même sac ?

Son regard se reporte sur sa voisine qui a désormais abandonné sa pauvre lecture et dont les pensées semblent également s'envoler. Le silence régnait entre elles, si bien qu'Evangline finit par pousser un long soupir. N'était-ce pas elle qui s'était emportée devant cette bouille capricieuse ? N'était-ce pas elle qui jouait la carte de la provocation, poussant le vice le plus loin possible ? N'était-il pas temps de cesser cela ?  « Je m'excuse pour tout à l'heure. Je me suis peut-être emportée mais j'ai réellement cru à de la sorcellerie ... et je me méfie des sorciers. ». Elle en était sûre, ses cheveux avaient changé de couleur ... mais elle n'en apprendrait pas plus en la charriant de la sorte. Abandon ? Oui, en quelque sorte. Et puis, même si elle aime emmerder les gens pour se distraire, à la longue, cela devient assez fatiguant. Elle lui fait un mince sourire en hochant doucement la tête, petite révérence d'excuse avant de prendre un vieux roman dans son sac. Il semblait très anciens, pour cause, c'était la première édition des lettres persanes, de Montesquieu. Sa première lecture avec Ézéchiel alors qu'il lui apprenait à lire. Son sire. Son libérateur. Son amant. Son amour. Son défunt époux. Cet ouvrage, elle le chérit et en prend soin comme la prunelle de ses yeux, il est son trésor le plus précieux. Un sourire nostalgique étire ses lèvres tandis qu'elle relie pour la millième fois ces mots sur la première page, légèrement jaunies par le temps. Elle les caresse avec tendresse : pour mon amour, pour l’éternité. Kitch ? Peut être, mais en ce temps là, rien n'était plus beau.

Avec douceur, pour ne pas abimer les pages anciennes, elle continue sa lecture avec une lenteur infinie, pour que la fin arrive tout aussi lentement, pour en savourer le récit et les souvenirs qui vont avec. C'est qu'elle en oublierait presque la présence de sa voisine un peu étrange.


made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    Mer 10 Juil - 12:37

ϟ Excuse refusée.


Tient ? Elle est capable de s'excuser ? Un bon point pour elle. Ce sont de biens piètres excuses, à vrai dire, Evangeline pourrait se mettre à genoux et la supplier de lui pardonner que cela ne serait pas suffisant. Rancunière, elle n'est pas le genre de personne prompte à pardonner. A vrai dire, il est très rare qu'elle finisse pas pardonner un jour. On a tous des défauts, le sien est celui-ci et n'est pas moindre. Aussi elle lui jetat un regard remplit de mépris, lui faisant comprendre que son excuse n'était non seulement pas recevable, mais particulièrement insultante. Sorcière. Elle hait ce mot. Pourtant il résonne de manière étrange en elle. Comme si ce mot n'était pas vraiment une insulte, mais plutôt une vérité. Elle même se posait des questions depuis ce matin là. Rien n'avait changé. Elle s'était levée, était en retard pour son prochain rendez-vous. Le réveil n'avait pas sonné ou plutôt il avait sonné, mais elle l'a balancé de l'autre côté de la chambre, car elle refusait de se lever. Alors elle bondit hors du lit et s'est enfermée dans la salle de bain pour que Mary n'ait pas dans l'idée de l'emprunter et qu'elles doivent la partager. Tout devait être normal, tout devait être simple. Sous la douche rien d'anormal, même chose quand elle enveloppa ses cheveux dans une moelleuse serviette. Par contre quand elle la retira ses cheveux blonds étaient devenus... roux. Un beau roux flamboyant, cela lui allait bien, mais ce n'était pas normal. De la magie, cela puait à plein nez la magie et alors elle a paniqué.

Sorcière. Depuis ce jour elle craint d'être une sorcière. Après tout il lui arrivait un tas de trucs étranges. Comme si de la magie réagissait à son contact. Comme si elle était une sorcière qui ne contrôle pas ses pouvoirs. Quelque chose de dégoûtant et de malsain. N'empêche que ce n'est pas quelque chose d'impossible. Après tout elle a tout oublié. Alors la crainte l'envahit. Sous ses pieds le moteur se met à rugir. Elle serre les dents. Ruby fait partie du genre de personne qui n'est jamais vraiment rassuré par les machines volantes. Technologie moldue et magique ont fait que les accidents d'avions sont encore plus rares qu'autrefois, quasi inexistants. Quasi, mais qui existe tout de même. Elle sent ses oreilles se bouchés. La jeune femme se laisse tomber contre son fauteuil, s'accroche aux accoudoirs et sent ses oreilles se boucher. Oui, elle est le genre de personne qui déteste les décollages et les atterrissages des avions.
« - Si vous parlez des modifications corporels, ce n'est pas de ma faute, c'est une malédiction. Attirer les foudres d'un sorcier n'est jamais bon. »
Elle ne sait pas pourquoi elle a dit ça. Après tout elle n'a aucune raison de donner une explication à une inconnue. Pourtant elle a lâché cela. Plus pour se rassurer elle, que pour donner une explication à miss Blondie. Sorcière. Oui, ce n'est pas quelque chose qui est impossible. Pour son plus grand malheur.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé    

Revenir en haut Aller en bas
 

Un billet, un aéroport et un voyage peut-être annulé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les gens du voyage
» Les Capois en rebellion pour leur aéroport international
» Voyage de Bougainville
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Voyage dans le foin...
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEARAEON :: 
Le tour du monde en un seul clic
 :: En voyage. :: On va s'en aller.
-
Sauter vers: