AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les photos révèlent notre âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Les photos révèlent notre âme   Mer 3 Avr - 10:47

Bien entendu qu'il est tout à fait normal de se balader dans une fôret en pleine - à moins qu'on soit en plein jour ? - pour prendre des photos. Comment ça vous vous faisiez suivre ? Vous n'êtes pas un parano ?
Les photos révèlent notre âme

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas. De toute évidence le loup y est déjà. Loin de vouloir faire un remake du petit chaperon rouge, tu t’es contenté d’une tenue sorbe, qui te permet te balader en forêt en pleine nuit. A moins que ce soit en plein jour ? Tu ne sais plus trop maintenant. Cela peut être aussi bien le plein jour que la pleine nuit. Seule l’heure te l’indique. Qu’est-ce que tu ne ferais pas pour un petit rayon de soleil ? Juste un petit rayon de soleil… Sauf que non. Ces fichus sorciers ont prit la décision qu’il n’y aurait plus de soleil. Cela ne peut être que l’œuvre des sorciers c’est évident. Seul eux sont des êtes suffisamment infâmes pour procréer une telle malédiction. La nuit est claire pourtant et tu n’as pas besoin d’allumer ta lampe torche pour pouvoir avancer dans l’obscurité de la forêt les rayons de lune éclairent ta route, mais tu avances tout de même avec précaution. Tu voudrais bien pouvoir allumer ta lampe torche, mais tu risque être reconnu. Tu marches loin derrière elle. Quelqu’un la suit pour toi et toi tu suis cette petite luciole que tu as invoquée avec l’invocateur. Tu l’as nommée Lulu. Parfois tu l’invoques simplement pour le simple plaisir d’avoir un peu de compagnie. Elle est tellement douce et agréable. Protectrice aussi. Elle aime se lover contre ta joue quand tu es triste. Tu as cet étrange sentiment de la connaitre depuis toujours. Pourtant elle n’est pas réelle. Elle n’est qu’une illusion. La magie est dangereuse… Pourtant tu ne peux pas t’empêcher de l’utiliser. Lulu revient vers toi. Inquiète. Elle pousse des petits piaillements effrayés. Tu lèves la main pour qu’elle se pose doucement dans ta main. Du bout des doigts tu la caresse, sa lueur bleutée se fait plus lumineuse.
    « Qu’il y a-t-il ma petite ? »

Des pas se font entendre. Tu relèves la tête. Elle est là. Face à toi. Tu recules d’un pas. Tu souris maladroitement. Que peux-tu bien dire ? Elle vient de te repérer. Cela est bien la première fois. Il faut une première fois à tout. Pourtant tu es furieuse, contre elle, contre Lulu et surtout contre toi. Comment as-tu pu te faire repérer aussi facilement ? Si on fait appel à tes services, c’est bel et bien pour ta discrétion. Tu lèves ton appareil photos.
    « Souriez ! »

Un flash éclaire le visage de la demoiselle, tu le graves dans le numérique. Il n’est pas trop tard. Tu peux toujours lui mentir, après tout tu es douée pour cela. Du moins tu l’espères. Ton cœur t’emballe, non pas d’inquiétude, mais d’excitation. Cela te plait de te faire surprendre. Elle pourrait te tuer si facilement… Après tout tu n’es qu’une moldue et pas un de ces chasseurs qui aiment tuer à tout va. Non, tu es une moldue dans toute sa simplicité. Elle, c’est une louve garou. Un coup de mâchoire et elle pourrait te tuer. On t’a pourtant prévenu, on t’a dit que derrière ses airs innocents elle pouvait se montrer cruelle. Qu’elle a prit pour habitude de manger de la chaire humaine. D’arracher le cœur de ses victimes quand ces dernières la supplient de les tuer. Pourtant son visage baigné par les rayons de lune possède une douceur qui occulte toute violence et qui fait passer les racontars à son sujet. Si tu devais posséder un seul principe cela serait bien de ne pas faire attention aux racontars et te forger ta propre opinion sur les autres. Les rumeurs courent et les mots sont on ne peut plus dangereux pour détruire qui on veut. Bien plus qu’une épée.
    « N’est-ce pas une nuit magnifique pour prendre quelques photos ? »

Tu prends ton air le plus innocent qu’il soit. Bien entendu que c’est une nuit magnifique pour cela. Lulu disparait lentement. Sa lueur s’éteint lentement. L’invocation se termine. Comme à chaque fois ton cœur se brise un peu plus. Tu n’aimes pas la voir disparaitre. Tu as l’impression de mourir un peu toi aussi. Toutefois c’est le prix à payer pour utiliser la magie. Elle est maléfique, dangereuse, elle ne peut se contenter d’apporter le bien. Il y a toujours un prix douloureux à payer.
made by pandora.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les photos révèlent notre âme   Jeu 4 Avr - 12:59

Sinead et Ruby
S
es yeux se plissent un instant. S’habituent à la pénombre tranquille qui règne autour d’elle. Bien différente de la lumière crue qui règne dans son appartement. Une légère brise flotte autour d’elle et fin s’enrouler autour de son corps voluptueux, ses muscles se tendent un bref instant avant de rouler doucement sous sa peau crémeuse. Un avantage de sa condition sans doute. Ses pupilles se dilatent désespérément dans le vide, agrandissant ses yeux bleus jusqu'à ce qu’écarquillés ils la fassent ressembler à une quelconque biche effrayée. Son cou se tend lentement vers l’avant et des boucles blondes et dorées viennent soudainement caresser sa poitrine. Elle se sent étrangement bien dans cet environnement. A sa place. Ses narines se dilatent légèrement.

Le craquement des feuilles. Les cris presque muets des chouettes désorientées. Le froufroutement des souris qui se glissent sous les buissons. L’odeur de l’humus.

Elle s’arrête et fronce les sourcils. Sinead à beau être une citadine elle sait tout de même que cette odeur humide et lourde n’existe que durant l’automne. Or en juillet il reste encore de longues semaines avant d’enter dans cette période. Mais visiblement la disparition du soleil à également perturbé les plantes. D’ailleurs que se passerait-il si le ciel ne cessait jamais d’être noir ? Trop de choses dépendaient du rayonnement de l’astre. A commencer par les vies additionnées de toute la planète. Sinead secoue la tête. Elle n’est pas là pour penser. Pas maintenant. Juste pour se reposer. Loin de la ville et de tout les bruits sinistres qui y règnent. Elle avance de quelques pas…son corps se balance souplement, se glissant tranquillement entre les branches. Depuis quelques temps elle vient souvent ici.

Assez pour désormais connaitre par cœur ce coin bien particulier de la forêt. Assez égoïstement Sinead à rendu cet endroit sien. L’a transformé en un sanctuaire ou nul ne peut aller à part elle. Peut-être y a-t-il d’autres personnes qui se rendent ici lorsqu’elle n’y est pas. Mais elle préfère les oublier. Ici ce n’est qu’a elle. Et personne n’a le droit de souiller le fragile équilibre qu’elle ressent lorsqu’elle se trouve là. Personne…et pourtant. Il y a quelque chose qui cloche. Elle peut le percevoir... Un sixième sens ? Pas vraiment. Juste l’accumulation de preuves données par ses nouveaux sens tout neufs de loup-garou. Comme ils pouvaient être utiles de temps en temps. C’est une légère odeur un peu trop féminine. De minuscules craquements qui ne font pas partie de la symphonie que lui joue sa forêt habituellement. En tant que simple sorcière elle n’aurait jamais pu les percevoir…maintenant… c’est une autre histoire. Enfin elle prend conscience de la petite luciole qui flotte derrière elle, elle tend le doigt légèrement pour la toucher.

-Tu n’est pas là par hasard toi pas vrai ?

Brusquement elle se rétracte juste avant de l’effleurer. Parce que la colère la saisit. C’est son endroit ici. Le seul moment de la semaine ou elle peut tout oublier et passer quelques heures à simplement courir en se souvenant du temps où tout était plus facile…et quelqu’un vient lui prendre les dernières bribes de sérénité qui lui reste ? Pas question. Brusquement la luciole change de direction et Sinead la suit. Se coule en douceur entre branches et troncs jusqu’ a se retrouver en face d’une humaine menue aux longs cheveux sombres et aux grands yeux bleus qui se détachent, même dans l’obscurité. Un violent flash l’ébloui pendant quelques secondes. L’inconnue qui l’a suivie le faisait donc dans un but précis…mais lequel ? Après tout Sinead ne s’ait pas encore faite d’ennemis…pas encore…Alors qui ?

-Une nuit magnifique c’est vrai…mais si vous êtes venue ici…ne serait-il pas préférable de prendre des photos du paysage…plutôt que de mon visage ?


Elle pourrait faire semblant d’être vaniteuse dans une faible tentative pour détendre l’atmosphère…seulement elle n’en à aucune envie. Parce qu’elle veut la vérité elle. Et puis parce qu’une légère peur vient de s’insérer dans ses veines…insidieuse et mesquine qui augmente d’autant plus sa fureur. Il faut savoir qui est cette fille. Et ce qu’elle fait ici…Et puis dans l’immédiat lui faire comprendre qu’elle à compris…c’est sans doute le plus important. Elle fronce les sourcils avant de reprendre une expression cordiale et de tendre la main, elle peut se présenter…si cette femme la suit depuis longtemps elle connait probablement son nom…et sinon…eh bien Sinead est un nom assez populaires dans des pays tels que l’Irlande et le pays de galle…elle n’en révélerait donc pas beaucoup.

-Je suis Sinead…enchantée…

Elle appuie légèrement sur les syllabes du mot pour bien en souligner toute l’ironie et plaque un sourire brillant et mielleux sur son visage.

-Et vous…à part prendre de parfaites inconnues en photos…que venez vous donc faire ici ?
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les photos révèlent notre âme   Dim 7 Avr - 11:16

L’enchantement de la forêt s’éveille lentement. Les nymphes sortent de leur lourd sommeille, dérangée par vous deux, êtres citadins, bien loin de vos villes bruyantes et polluantes. Ton regard brun, toujours brun, ne fait pas attention à cela. Tu ne vois que la jeune femme blonde. Les créatures sylvestres écarquillent les yeux tendit que ton corps par un effet de mimétisme se met à ressembler à l’autre. Comme un miroir qui devient flou, qui s’était trompé de reflet. Tout change, sauf tes yeux, tes yeux ne changent jamais. Toi tu ne fais point attention, tu es bien trop agacée par ce tutoiement qu’elle vient d’émettre. Elle ne te connait pas. Toi, tu la connais, mais pas elle. Tu en es certaine. Alors pourquoi ce tutoiement ? Pense-t-elle se montrer plus menaçante de cette manière ? Tu as peur de bien des choses, mais pas d’une poupée de porcelaine qui vit. Tu ne réponds pas. Tu te contentes de lever à nouveau ton appareil, cachant le spectacle troublant de la magie qui s’amuse à tes dépend. Tu prends une nouvelle photo de son visage agacée. Elle passe au vouvoiement. Tu souris.
    « Les paysages ce sont pour les amateurs. » Tu laisses planer la résonance des mots dans les cieux. Comme pour mieux écouter ton mensonge avant de reprendre. « Je vous ais prise pour l’une de ces créatures éphémères qui vivent en ces bois. On les dit mortes vous savez ? » Sur tes lèvres un sourire s’échappe. Rieur. « Sauf qu’elles ne le sont pas. »

Un frisson parcourt ton corps. Ce ton. Ce n’est pas le tient, il y a quelque chose chez toi qui n’est pas toi. Ou plutôt si, quelque chose qui est toi, une résurgence. Tu te souviens de moi maintenant ? Oui, je suis là, tassée au fond de ton esprit, enfermée comme une malpropre dans les cachots de l’inconscient. Je suis là et je m’échappe, je veux que tu te souviennes et que l’on redevienne qu’une. L’obscurité ambiante s’élève et éclaire ton visage. Jusque là l’autre ne pouvait voir qui tu étais devenue, moi je disparais. Je n’ai pas d’autre choix. La lune éclaire donc l’affreuse vérité. Elle te dit qu’elle est enchantée, elle n’a pas encore le temps de réalisé la tragédie. Elle ne l’ait pas vraiment tu sais. Ah, tu l’avais saisis, bien, si tu le dis. Tu sembles plus l’agacée qu’autre chose, si seulement tu m’acceptais tout serait tellement plus simple tu sais. Nos vies sont déjà suffisamment compliquées pour qu’en plus elles soient divisés tu sais… Quand m’accepteras-tu donc ?
    « Blue Stark, je suis moi de même enchantée de faire votre connaissance. »

Tu sais bien que ce n’est pas ton vrai nom. Pourtant il est sortit tout naturellement de tes lèvres. Après tout c’est mon nom tu sais. C’est celle qui tu es vraiment. Cependant tu l’as oublié. Comme tu as oublié beaucoup de choses. Tu lèves de ton appareil, une mèche de cheveux d’un blond cendré glisse le long de ta main. Ton appareil photo retombe sur ta poitrine. Tu lèves la mèche de cheveux à la hauteur de tes yeux, tu le regardes. Pourquoi est-elle donc de cette couleur ? Le passé te poursuit, encore et encore. Cette forêt, elle s’éveille quand on croit en elle, mais elle fait aussi éveiller en toi des songes que tu pensais avoir oublié.
    « De toute évidence, être victime d’une malédiction de la forêt ou d’un sorcier… » Une grimace déforme ton joli visage. Quelques instants seulement, elle est si fugace qu’on pourrait se demander si ce n’est pas une… illusion. La joie illumine vivement de nouveau tes traits si adorables. « Et bien… en dehors d’être victime d’une malédiction, de prendre des photos ce que je viens faire ici… Alors attendez. Car je fais de nombreuses choses voyez-vous. Je marche, car oui, il faut bien marcher pour avancer, je pourrais courir, mais après on transpire et cela est sale et je n’aime guère. Je respire aussi. Sinon je risquerai de mourir. Je chante. Enfin je chante dans ma tête. » Tu te mets à chanter. « Promenons –nous dans les bois, pendant que le loups n’y est pas. » Tu prends un air interrogatif. « Pensez-vous qu’il y a des loups d’ailleurs par ici ? Voyez-vous je suis une pauvre jeune fille innocente, beaucoup plus chétive et innocente que le petit chaperon rouge lui-même. Je me ferais dévorée toute crue ! Et ce n’est pas vraiment le genre de fin que j’aimerai avoir de vous à moi. J’aimerai mourir soit dans un grand spectacle avec des roses, de la musiques et tout le tsoin, tsoin. Soit dans mon sommeille tout simplement. »

Tu te tais. Tu reprends lentement ton souffle. Tu viens de débiter tout cela d’une traite, sans faire attention à tes dires. Tes joues sont devenues légèrement rouge à force d’avoir parlé à toute vitesse. Finalement tu reprends doucement ton souffle. Tu souris.
    « Je suis désolée, quand je suis élancée, rien ne peut m’arrêter. »

Tu ris. Légèrement gênée. Soit disant gênée. Tout est naturel chez toi, pourquoi donc avoir honte du naturel ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Les photos révèlent notre âme   Dim 7 Avr - 16:47

Sinead et Ruby
S
on dos s’est légèrement courbé mais son cou est tendu, ses épaules rejetées en arrière. Tout le signe d’une intense tension. Autant de signes qui indiquerait à quiconque sachant qu’il à affaire à une louve-garou de reculer. Après tout cette race n’est pas particulièrement connue pour sa retenue et pour son pacifisme. Merlin merci, Sinead n’a jamais été une grande adepte de la violence et c’est sans doute pour cette raison que même avec sa nouvelle nature de louve elle parvient à rester calme la majorité du temps. Malgré tout ses pieds s’agitent nerveusement sur la surface du sol. Il y a un maelström d’émotions qui se lève en elle, renversant tout sur son passage. C’est l’angoisse. La peur. L’inquiétude et la colère qui se battent furieusement pour tenter de dominer.

En réalité elle ne sait pas vraiment comment réagir. La jolie blonde n’a pas vraiment l’habitude de ce genre de rencontre. Il y a quelques mois elle était encore une parfaite petite élève qui savait s’amuser mais ne dépassait jamais trop les règles et qui faisait toujours un effort pour conserver une moyenne de notes stables. Normale. Honteusement banale en réalité. Elle n’est pas comme ces personnes capables de réagir en toutes situations que ce soit avec cruauté ou assurance. Elle n’a pas ce rebond inimitable des survivants. En fait Sinead n’est pas grand-chose ….pas grand-chose du tout…

Juste une fragile petite fille trop vite grandie qui nage désormais au cœur des ténèbres sans même s’apercevoir de leur présence.

Un léger sourire amer se peint sur ses lèvres roses. Elle se moque d’elle. Se méprise. Et envie ceux qui ont la force et le talent de toujours se relever avec grâce et de prononcer les mots qu’il faut. Peut-être que si elle survit assez longtemps, elle trouvera elle aussi ce pouvoir en elle. Mais pour le moment elle n’est rien d’autre que gauche. Cela peut presque être amusant…en fait cela le serait…si toute sa vie et ses relations ne dépendaient pas de ses biens piètres mensonges. Sinead secoue la tête. Ce n’est pas le moment de penser à cela…non. Là il faut savoir pourquoi cette femme la suit. Elle se reconnecte lentement à la conversation et lève un sourcil. Quel personnage étrange. Il y a quelque chose de curieux chez elle. Quelque chose qui va au-delà de son discours particulier. Sinead penche lentement sa tête sur le côté, une lueur intriguée dansant doucement dans ses prunelles bleues.

-Bien sûr…il est clair que les professionnels prennent en photos par surprise…cela dit je ne suis pas sûre que ce soit le métier des photographes


Mais plutôt celui des espions…si elle ne dit pas ce morceau de phrase ce dernier résonne tout de même dans l’air. Comme une sentence. Doucement la jeune femme pose la main sur l’écorce d’un arbre. Prend du réconfort à sentir le frottement contre sa paume délicate. Un soupire nostalgique fleurit sur son visage. Bien sûr…elle les connait ces histoires…du temps ou Poudlard était encore sa maison elle avait bien souvent ouvert des livres sur ce sujet avec plaisir. Ou même arpentés les bois dans l’espoir de croiser une délicate silhouette luminescente. Ses yeux se font plus doux...Sinead est empêtrée dans ses souvenirs et le filet de vois qui sort de sa bouche n’est finalement plus qu’un murmure.

-C’est vrai…elles sont tout ce qu’il y a de plus vivantes…mais qu’en savez-vous ?

Ce n’est pas vraiment une question. Ou peut-être que si….mais dans ce cas c’est une question posée à elle-même…de toute façon en cet instant elle ne regarde pas la belle inconnue. Juste elle-même…et ces souvenirs doux-amers qui lui reviennent. Qui la taraudent l’envoûtant et la détruisant à la fois. Mais qui peut comprendre ? Ce déchirement qui nait du bonheur que l’on ne possède plus mais dont l’on aime à se rappeler. Sinead roule des yeux. Secoue la tête. Ce n’est pas normal. D’être mélancolique. D’avoir une conversation civilisée avec quelqu’un qui l’a, selon toute évidence suivie. Et pourtant….c’est le cas. Il y a même un petit sourire sincère qui jaillit sur ses lèvres alors qu’elle répond à la présentation de la charmante demoiselle.

-Ça vous va bien…j’ai toujours pensé que l’on ressemblait à nôtre nom…

Elle le dit insouciamment. Sans même penser qu’il s’agit probablement d’un faux nom donné pour qu’elle ne retrouve pas la trace de la brune après cette unique confrontation. Elle est naïve parfois Sinead. Pas méchante. Mais naïve tout de même. Car même si elle à beaucoup appris durant ces quelques mois elle ne sait toujours pas grand-chose de la vie. Pourtant elle se doit d’apprendre…et vite si elle veut vivre au milieu des sorciers ou des chasseurs. Brusquement la blonde se contracte. Parce la fille…parce que Blue chantonne cette chanson confirmant tout ses doutes et réveillant la rage qui avait jusqu'alors disparue. Ses yeux s’agrandissent lentement. Parce qu’elle sait. Et que désormais elle à suffisamment de pouvoirs dans ses mains pour la détruire entièrement…pour la briser. Ses yeux se font métalliques et elle avance de deux pas.

-Mais s’il ne veut pas être dévoré le petit chaperon rouge ne devrait pas jouer avec le loup. Si la petite fille est assez bête pour défier le loup alors elle mérite de finir tailler en pièce.

Sa voix est froide quand elle s’élève. Ses mots crus et prononcés avec rage. Pourtant c’est de la terreur qui emplit ses yeux. Qui les déforment. Elle s’approche de deux pas. Comme une ombre menaçante…du moins autant qu’elle peut l’être. Parce qu’elle est prête à tout pour garder la vérité cachée.

-Jouons franc jeu voulez-vous…Vous savez qui je suis…vous savez ce que je peux faire…alors dites-moi ce que vous êtes venues faire ici avant que je ne m’énerve pour de bon.

C’est du bluff. Un grossier et unique coup de bluff. Parce qu’en réalité Sinead n’a jamais rien fait de mal. Mais elle espère qu’on la croira. Ce soir elle prête à tout pour les preuves que détient Blue…à tout.

Car c’est tout ce qui lui reste. Tout son avenir aussi. Et que les perdre serait trop durs…beaucoup trop.

-Et vous…à part prendre de parfaites inconnues en photos…que venez vous donc faire ici ?
code by Mandy
Revenir en haut Aller en bas

avatar
ϟ Ecrits : 635
ϟ Aeons : 466
ϟ Avatar : Emma Stone
ϟ Crédits : Bavboule. (avatar) tumblr (gif profil & signature) Bérénice (code sign)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 25 ans
ϟ Idéologie politique : S'il y a bien une chose qu'elle avait comprit, c'est qu'elle ne doit jamais dire le fond de sa pensée à la cour. Elle voudrait être pacifiste, ouverte d'esprit. Cependant elle sait que les meurtres et la force sont parfois des mesures nécessaires. Depuis qu'elle est amnésique, elle est une moldue qui n'aime pas les sorciers.
ϟ Métier : Elle était membre de la garde royale irlandaise, mais depuis qu'elle a tout oublié, elle travaille comme détective privée moldue.
ϟ Capacités : Métémorphomage, tireuse d'élite (arme à feu), faire des bulles géantes, retenir sa respiration jusqu'à ce qu'on lui dise oui, pratique les arts martiaux, fait très bien les cookies
ϟ Nationalité : Française, cherche à se faire naturaliser
ϟ Race : Sorcière de sang-mêlée (née moldue officiellement), pense être une moldue actuellement
ϟ Credo : Vit chaque jour comme s'il était le dernier

ϟ Révèle-toi : Double compte de : Luna R. Parkers. Compte principale, envoyez moi surtout les m.p. sur ce compte ♥️

ϟ Nous a rejoint le : 06/03/2013
« We are Legion. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Les photos révèlent notre âme   Lun 3 Juin - 21:31

Toujours la même question. Toujours les même réplique. Et moi qui continue de la faire tourner en bourrique. Qui lui réponds n’importe quoi avec un grand sourire. On nous dit qu’il ne faut pas jouer avec le feu ou du moins avec les loups garous. Ces bestioles cela peut vous bouffer avant même que vous avez dit ouf. Sauf que pas de chance pour elle ce n’est pas la pleine lune, alors elle ne peut rien contre moi. Oh bien entendu elle est peut être plus forte que moi, mais pas suffisamment pour me tuer. Peut être pourra-t-elle à la limite me faire quelques bleus, mais cela ne sera pas les premiers encore moins les derniers. Elle veut me faire croire qu’elle est forte, qu’elle pourrait me tuer, sauf que non. Désolée pour toi ma petite, je n’ai pas peur des gens comme toi sauf quand c’est la pleine lune. Et encore ce n’est pas vraiment de la peur, mais plutôt de la prudence. Je ne veux pas faire un remixe de David contre Goliath. Même si au fond de moi il y a cette petite voix qui me dit qu’un jour qui remonte à autrefois j’avais une chance de la tuer sous sa forme de loup. Probablement dans une vie antérieur, car seul les balles d’argent à ma connaissance peuvent les blesser et si j’ai une arme à feu, je ne l’utilise jamais. Déjà c’est pas très légale et pis cela peut me péter à la gueule à tout moment, alors j’évite. Sauf quand je n’ai pas le choix. Bref. Je m’égare. En tout cas, elle, elle a peur. A raison j’ai envie de dire. Vous avez une inconnue qui débarque, qui sait qui vous êtes et vous prend en photo. Pas très rassurant tout ça n’est-ce pas ? Moi ca me ferait grave flipper faut bien avouer. Je mettrais un pain à la personne et je lui demanderais de me dire de a à z qui elle est, ce qu’elle me veut et pourquoi elle me suit comme ça. Elle a raison d’avoir peur, sauf qu’elle le montre. Là, elle a moins raison. Je souris doucement et me contente d’hausser les épaules comme si je n’y pouvais rien.
« - Que voulez-vous, je vous ais dit qui j’étais. Une photographe. La forêt s’éveille, je le sais, elle est belle. Et si je prend des photos malgré la nuit que voulez-vous je n’ai pas le choix. Le jour a refusé de poindre depuis plusieurs jours et voyez-vous, j’ai besoin d’argent. Donc je n’ai pas le choix. »
On tourne en rond. On va encore tourner en rond. Elle ne me croit pas. Elle le refuse. Je ne comprends pas pourquoi. Je prend mon objectif et le met juste sous son nez. Le flash retentit et l’illumine. Elle ne s’y attendait pas à celle là ! Je m’amuse à la taquiner. La pousser à bout n’est pas une bonne idée. Surtout que je cherche des informations et je dois les avoir pour acheter. Alors je lui souris, j’essaie de me montrer avenante.
« - Vous savez. On a tous des secrets. Cependant, vous avez de la chance que mon boulot n’est pas de trouver le votre. Même si vous semble en avoir un lourd, vous êtes méfiante et inquiète. » Je laisse retomber mon appareil photo sur ma poitrine. « Avez-vous déjà essayé le thé ? Personnellement je n’en suis pas particulièrement adepte. Cependant il parait que c’est délicieux avec un peu de sucre et de miel et qu’il n’y a rien de mieux pour les nerfs. Vous devriez essayer. »
A vrai dire. Je pense que je suis la source de son agacement. En fait c’est même une certitude. J’aime jouer avec elle. J’aime la pousser à bout. Je ne sais pas pourquoi. Dans cette nuit sombre, dans cette forêt oubliée de tous et considérée comme morte. Je pourrais partir et revenir plus tard à la recherche de mes informations. De manière plus discrète. C’est moins amusant, mais probablement est-ce le mieux, elle ne me fait pas confiance, mais surtout elle tourne en rond. Elle pose encore et toujours les mêmes questions. Butant contre des murs et ne les voyant pas.
« - Cependant si je vous agace tant, je m’en vais ou plutôt vous pouvez vous en allez. Je vais continuer ma route, prenant mes photos, d’être égarés et de nature morte. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les photos révèlent notre âme   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les photos révèlent notre âme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Des photos de Jude Célestin Déchirées par des Manifestants
» Notre alimentation
» 'BillClinton,otez-vous de notre soleil'UN TEXTE QUI CHATOUILLE LES PLEURNICHEURS
» Notre Dame de Paris
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEARAEON :: 
En Grande-Bretagne il pleut tout le temps
 :: Pays de Galles. :: Llyn Crafnant.
-
Sauter vers: