AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je veux changer mon destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
ϟ Ecrits : 201
ϟ Aeons : 231
ϟ Avatar : Ebba Zingmark
ϟ Crédits : Inconnu (avatar) Bérénice (signature) Tumblr (gif)

ϟ It's just me :

ϟ Age du personnage : 19 ans
ϟ Idéologie politique : Elle ne comprends pas pourquoi les quatre races ne peuvent pas vivre en paix. Pourquoi tant de haine alors que le monde nous cause déjà bien asse de soucis ?
ϟ Année : Cinquième année à Serpentard, filière sport et combat, spécialité escrime.
ϟ Capacités : Maîtrise l'art du déguisement, peut cuisiner avec trois fois rien, très douée pour les économies.
ϟ Nationalité : Anglaise officiellement
ϟ Race : Moldue
ϟ Credo : Les amis sont notre famille.

ϟ Nous a rejoint le : 07/04/2013
« We are One. »
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Je veux changer mon destin    Lun 3 Juin - 21:23

Samedi 30 Juillet 2163


J -2 avant la rentrée à Poudlard. Lily aurait voulu que je reste au château, mais je ne pouvais me résoudre à abandonner Rose dans l’orphelinat. De toute manière ils voulaient me faire signer un tas de paperasse pour officialiser mon renvoie, comme quoi ouais ils m’ont bien traitée, que je leur suis reconnaissante et toutes conneries de ce genre. A partir du premier septembre je suis à la rue YHEA. Cependant attention, ils m’ont dit qu’ils avaient la bonté de m’amener à la gare. Que c’est généreux de la part d’enfoirés comme eux. Je n’ai toujours pas dit à Rose que je ne vivrai plus avec elle. Je n’ai toujours pas accepté ou plutôt refusé l’offre de Lily de vivre avec elle. Etre à la rue, trahir Rose ou trahir Lily. Le choix est vite fait. Je déteste de devoir choisir entre mes amis. Pourquoi elles ne s’entendent pas ? Qu’elles n’éprouvent pas mutuellement un amour profond pour l’autre. On ferait un trio du tonner ! Sauf que voilà elles ne s’aiment pas. Moi j’ai signé les papiers et je me suis tirée. Le stylo me brule encore la main. C’était chez moi, c’était sale, pas confortable, on faisait en sorte que jamais je ne soit adoptée, mais c’était chez moi quand même. Maintenant je n’ai plus de chez moi. Alors j’ai fais ce que je fais toujours : rien faire. Je me suis contentée de prendre le bus qui m’amène dans un coin perdu de la campagne Anglaise. Je me suis contentée de faire de la buée sur la vitre et faire des petites licornes. Je me suis contentée de regarder le paysager défilé sous mes yeux. Rien faire. Tout simplement. J’aime bien ce bus, il est un peu vieux, les banquettes sentent les souvenirs. Les gens ne le prennent pas souvent, c’est vrai que le chauffeur n’est pas rassurant avec son œil de verre, mais il est toujours sympa et me laisse piquer un somme si je me fous dans la banquette du fond à l’abri des regards. Et puis il y a Myrtille. Tient voilà qu’elle monte. Je me lève et attrape ses bagages tendit que sa cane tremblante marque chacun de ses pas. Je m’assois à côté d’elle. De son air généreux elle me tapote la main et me tend un paquet de biscuit sec sur lesquels on se casse les dents. Alors je les suçote. Profitant avec délice du court intervalle de paix auquel j’ai le droit. Bientôt je vais devoir faire face à Aryana, je vais devoir lui dire que je ne veux pas être chasseuse, que j’ai besoin de son aide. Ca va mal se passer. Je le sais. Je dois être masochiste sur les bords je crois.

Le trajet est trop court. Il est toujours trop court quand on va vers une probable mort. Je saute les marches les unes après les autres. Je fais un petit signe au chauffeur et enfourne un dernier gâteau dans la bouche. Elle a insisté que je le prenne. Comme elle a insisté que je mette le paquet de gâteau entier dans mon sac. Mon repas pour un bon bout de temps je le sens. Sous la lune ronde j’avance d’un pas léger. J’ai l’habitude des rendez-vous nocturnes, alors j’ai toujours une lampe de poche sur moi quand je vais voir la jolie vampire. Elle s’est révélée plus qu’utile depuis que la nuit éternelle est tombée aussi bien sur la Grande Bretagne que l’Irlande. Fait chier. Nuit et jour ne sont plus qu’un. Je pourrais tuer pour avoir ne serait-ce qu’un rayon de soleil. Je veux que la lumière revienne, je veux pouvoir profiter de sa chaleur et de ses délices. Cependant si les nuits sont chaudes, la nuit est toujours présente, toujours là. Parait qu’ailleurs ce n’est pas le cas. Qu’il y a que nos deux pays qui sont touchés. Sauf que je n’ai pas le moyen d’aller ailleurs. Ne serait-ce qu’en France. Un billet pour la France cela coûte au moins vingt-cinq macdo ! Et encore c’est le moins cher que j’ai trouvé… Alors je dois me résoudre à cette nuit éternelle.

Pour ce rendez-vous rien n’a changé sauf l’heure. Les étoiles voilent la nuit. Les grillons chantent leur mélopée enivrante. Mes pas brisent les hautes herbes de la pleine. Rien n’a changé, toujours la même chose. Cependant aujourd’hui je ne veux pas m’entrainer. Aujourd’hui je veux faire mon aveu. Je serre le manche du couteau de cuisine que j’ai réussit à emprunter. Un sentiment qu’il pourrait me sauver la vie. J’aurais préféré une épée, mais bon la seule que j’ai trouvé c’est une de super marché dans un mauvais plastique. Dés que j’ai essayé de taper avec elle sur un mur elle s’est pliée en deux. Donc bon, j’ai donc ce couteau. Je n’aime pas les couteaux, cela fait assassin, c’est trop petit et cela n’a pas de classe. Je m’allonge dans l’herbe et regard le ciel étoilé. Aujourd’hui mon destin va changer. Je le sais. Faire cet aveu à Aryana va être le premier pas dans le changement de ce destin. Ne pas être chasseuse, la liberté, devenir qui je veux. Je pourrais être une brillante scientifique, une chanteuse ou bien un écrivain inconnu de tous, une serveuse dans un bar ou bien une astronaute et aller sur la lune. Ou tout simplement être une mère au foyer. Je peux être tout, je peux être n’importe quoi. Je fourre un biscuit dans la bouche. Ils ont le goût de la liberté.


Revenir en haut Aller en bas
 

Je veux changer mon destin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Kane || "Si tu veux être apprécié, meurs ou voyage"
» Charbon ~ Tu ne peux pas changer ton destin. [PSYCHOLOGIE]
» Elynn F. Ambrose où comment changer son destin
» Une révélation qui peut changer tout un destin
» Je t'aurais acceptée comme amie, mais le destin en a voulut autrement [PV Zéro]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEARAEON :: 
En Grande-Bretagne il pleut tout le temps
 :: Angleterre.
-
Sauter vers: